Google a de plus en plus poussé ses solutions automatisées au cours des dernières années. Des solutions d’enchères automatisées aux annonces réactives, Google veut vraiment que les annonceurs évitent le travail manuel et se concentrent sur le haut niveau.

Les campagnes Smart Shopping apportent à Google Shopping toute la technologie d’automatisation et d’apprentissage automatique.

En fait, la gestion des campagnes d’achat implique un travail long et fastidieux pour définir les priorités de la campagne, les groupes de produits, les enchères et les mots-clés négatifs. Avec les campagnes Smart Shopping, ce travail ne sera plus nécessaire.

Ce type de campagne est assez autonome et nécessite très peu d’entretien. Les principales caractéristiques des campagnes Smart Shopping sont une portée élargie sur tous les réseaux Google et une stratégie d’enchères intelligentes visant à “maximiser la valeur de conversion”.

Il est donc grand temps de se pencher sur les campagnes Smart Shopping en tant que stratégie et de voir s’ils se transforment en revenus pour votre entreprise. Vous trouverez ici un guide complet sur la manière de tirer le meilleur parti de ce type de campagne. Ces campagnes font désormais parties des éléments clés d’une campagne Google Ads réussie !

Smart Shopping Google

Quelle est la différence entre les campagnes Smart Shopping et les campagnes Shopping standard

C’est l’automatisation et les données

Il est intéressant de savoir que le Smart Shopping et le Standard Shopping fonctionnent sur deux bases de code distinctes et sont gérés par deux équipes d’ingénieurs différentes dans des bureaux Google distincts.

Mais les différences réelles entre eux sont presque entièrement liées à l’automatisation et aux données.

Google ne fournit pas de données sur les audiences, les termes de recherche ou les placements dans les campagnes de Smart Shopping.

Comment fonctionnent les campagnes Smart Shopping de Google

Comment fonctionne les campagnes Smart Shopping ?

Le Smart Shopping crée des annonces en utilisant les flux soumis par le centre commercial de Google. Le processus est le même que pour les achats standard et les annonces dynamiques standard.

Grâce à l’apprentissage automatique, les campagnes de shopping intelligent fusionnent les informations fournies par Google et les détaillants. L’objectif est de maximiser les revenus ou d’atteindre le retour sur investissement publicitaire (ROAS) visé par l’annonceur. Les remarques comprennent des indicateurs tels que les requêtes de recherche, la saisonnalité, la localisation, l’appareil, le prix du produit, la taille du panier, la catégorie de produit, les listes d’audience, etc.

Le processus par lequel Google choisit le moment et le lieu de diffusion de vos annonces est entièrement automatisé par un algorithme. Comme indiqué ci-dessus, le bon moment, le bon endroit et le bon produit à montrer sont basés sur la probabilité de conversion du spectateur.

Enchères automatisées – Comment les campagnes Smart Shopping visent à générer des revenus

Par défaut, les campagnes de shopping intelligent utilisent une stratégie d’enchères à valeur de conversion maximale. Elle vise à générer le plus de recettes possible pour un budget donné. Elle tient également compte de votre objectif de ROAS cible si vous le fournissez.

Et qu’est-ce que l’enchère intelligente (automatisée) ?

Les stratégies d’enchères automatisées, ou “intelligentes”, utilisent l’apprentissage automatique pour définir automatiquement les enchères en fonction de l’espérance de conversion d’un terme de recherche. Pour saisir le contexte unique de la recherche, l’algorithme utilise un large éventail de signaux d’heure d’enchère. Il prend en considération l’appareil utilisé et le système d’exploitation, ainsi que le lieu, l’heure, la liste de remise en vente et la langue.

Il s’agit d’un changement intéressant, qui attire l’attention, dans la manière dont Google aborde les stratégies d’enchères automatisées. Google implique son effort pour trouver de nouvelles solutions adaptées aux détaillants.

L’espace de vente en ligne devient de plus en plus compétitif et Google ne veut absolument pas être laissé derrière Amazon.

La maximisation de la valeur, ainsi que le ROAS cible optimisé, sont les seules stratégies d’enchères basées sur les revenus plutôt que sur les conversions. C’est exactement ce que visent les détaillants : la valeur de conversion.

Malheureusement, cette fonction n’est disponible que pour les campagnes d’achats intelligents et ne peut pas être utilisée pour les campagnes de recherche ordinaires.

Les campagnes Smart Shopping permettent d’utiliser une autre stratégie d’enchères, qui vise le ROAS. Elle vise toujours la valeur de conversion, mais avec un meilleur contrôle des dépenses publicitaires. Cette stratégie est plus susceptible d’être utilisée par les annonceurs qui doivent atteindre des objectifs stricts de retour sur investissement.

Le produit Smart Shopping de Google est en phase de test bêta d’un nouvel objectif de conversion : l’acquisition de nouveaux clients. Pour accéder au nouvel objectif d’acquisition de nouveaux clients, les annonceurs bêta doivent contacter leur représentant Google.

Vous vous demandez comment le système distingue les nouveaux utilisateurs ? Il y a trois types de données prises en considération et pour la plus grande précision, Google recommande d’utiliser les trois :

Google’s Native Data :

Cela se produit automatiquement lorsque les annonceurs sélectionnent la cible NCA et que celle-ci utilise une période de validité de 540 jours basée sur ses propres données

Données autodéclarées :

Les nouveaux clients peuvent être marqués avec une combinaison du Global Site Tag et des paramètres de nouveaux clients.

First party Data :

Les annonceurs peuvent télécharger leur liste de clients sur Google Ads.

Comme la stratégie d’offre des campagnes Smart Shopping consiste à maximiser la valeur de conversion, elle s’appuiera sur la valeur de conversion totale que vous aurez calculée.

Pourquoi devriez-vous vous intéresser aux campagnes de Google Smart Shopping

Si vous avez une agence SEA et que vos campagnes Smart Shopping ne sont pas encore activées, vous devriez leur partager cet article ! 🙂
Le principal avantage du “Smart Shopping” est qu’il est incroyablement facile à mettre en place et qu’il englobe plusieurs types d’annonces.

Les annonceurs peuvent rapidement obtenir une exposition à travers les réseaux Google Shopping et Display.

C’est un moyen idéal pour commencer à faire de la publicité sur Google sans trop de difficultés. Particulièrement précieux pour ceux qui n’ont pas le temps de mettre en place une stratégie publicitaire à grande échelle, ni l’argent pour payer un expert pour le faire.

Pouvoir utiliser des stratégies d’enchères automatisées et l’apprentissage automatique n’est pas unique aux campagnes de shopping intelligent, mais est également considéré comme un avantage évident. Vous pourrez découvrir d’autres informations sur le site www.leo-marchal.fr

Conclusions sur la Smart Shopping ?

La clé pour ajouter de la valeur et tirer le meilleur parti de vos efforts d’achat commence par la compréhension du fonctionnement des achats intelligents.

Google donne aux annonceurs un accès de plus en plus large à l’apprentissage automatique, mais cela ne signifie pas nécessairement de meilleurs résultats.

Qu’est-ce que cela signifie en bref ? Sûrement moins de temps pour gérer les comptes, éventuellement de meilleurs résultats (dans certains cas). Au minimum, cela donne une chance de tester les performances des campagnes et de passer à l’étape suivante.

Le côté “Boite noire” des campagnes Smart Shopping fait que certains annonceurs hésitent encore à les essayer, mais le potentiel d’amélioration des performances fait qu’elles valent la peine d’être testées.