Si vous cherchez “Consultant SEO” sur Linkedin, vous trouverez très certainement des centaines, voire des milliers de profils de référenceurs. Que signifie réellement “Consultant SEO” ? Faisons un rapide focus sur ce métier.

La définition du Consultant SEO

A la différence du SEO In House ou de l’éditeur de site, le Consultant SEO intervient pour plusieurs sites internet dont il n’est pas le propriétaire.
Il promulgue des conseils pour accompagner des clients dans leur quête de visibilité sur Google et les autres moteurs de recherche.

Chaque jour, il réalise des recommandations et des reportings pour améliorer les positionnements des pages du site web dans les SERP (pages de résultats du moteur de recherche).

Les piliers du SEO

En 2020, pour être un bon consultant SEO, il faut savoir jongler avec différentes compétences. En effet, le Consultant SEO est devenu un véritable mouton à 5 pattes, en faisant parfois le grand écart entre de la rédaction et content marketing, de la communication et même parfois un peu de développement web.

Depuis toujours, le référencement naturel repose en effet sur 3 piliers indéfectibles que sont :

  1. La technique / l’indexation des pages
  2. Le contenu et l’optimisation sémantique
  3. Le netlinking / Acquisition de liens (backlinks)

Les compétences d’un Référenceur

Le consultant SEO doit disposer bien évidemment de compétences métiers fortes pour savoir identifier des freins et facteurs bloquants, fournir des recommandations, définir des priorisations…mais il doit également être doté de compétences humaines assez forte. En effet, la capacité de gestion de projet, de relations clients mais aussi la capacité de persuasion sont autant de compétences qui font qu’un référenceur deviendra bon Consultant.

Qu’il travaille en agence ou en freelance, le Consultant SEO doit être bon en savoir-être, tout autant qu’en savoir-faire.

Quels consultants SEO sur Linkedin ?

Vous voulez découvrir des profils de Consultants SEO sur Linkedin, vous pouvez aller voir le mien ou encore celui de mon collègue Charles Migaud.